Informations de base

  • Lieu de travail :  Québec-Métro
  • Catégorie :   Soins infirmiers
  • Date d'entrée en fonction :  2024-03-06
  • Date d'affichage :   du 2024-02-15 à 2024-05-07

Conditions de travail

  • Statut de l'emploi :  TC - Temps complet
  • Durée :  Temps complet régulier
  • Heures par semaines :  37,50
  • Salaire :  Entre 25,81 $ et 41,39 $/heure
  • Période salariale :  Horaire

Mandat

Personne qui assume la responsabilité d’un ensemble de soins infirmiers en fonction des besoins biopsychosociaux d’usagers ou de groupes de personnes qui lui sont confiés.

Elle évalue l’état de santé de l’usager, détermine et assure la réalisation du plan de soins et de traitements infirmiers. Elle prodigue les soins et traitements infirmiers et médicaux dans le but de maintenir la santé, de la rétablir et de prévenir la maladie.

Elle planifie, dispense et évalue l’enseignement aux usagers, à leurs proches et à des groupes de personnes. De plus, elle participe à la recherche visant la promotion de la santé et la prévention de la maladie.

Exigences

Doit détenir un DEC en soins infirmiers
Être membre de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Présentation de l’IRDPQ
Adaptation et réadaptation
L’IRDPQ offre des services d’adaptation, de réadaptation et de soutien à l’intégration sociale aux personnes de tous âges présentant une déficience physique.
La plupart des services sont offerts sur une base externe. Pour les personnes ayant une déficience motrice, des services à l’interne sont aussi donnés dans des unités de réadaptation fonctionnelle intensive.
Ces services sont répartis dans une quarantaine de programmes organisés en fonction des besoins de réadaptation de la personne.
L’ensemble de ces activités requiert du personnel professionnel et technique, formé dans plus d’une cinquantaine de disciplines.
La déficience physique peut être motrice, visuelle, auditive ou du langage. Elle peut être de nature congénitale ou causée par un accident ou une maladie.

La réadaptation a pour but :
• d’éliminer ou de réduire les incapacités de la personne;
• de compenser les limitations qui persistent;
• d’aider l’usager à apprendre à vivre avec sa réalité;
• de l’aider à définir ou à réorienter son projet de vie.

Les interventions visent à maintenir ou à développer l’autonomie de la personne en misant sur son potentiel d’adaptation. Pour ce faire, des soins, des traitements, de l’enseignement et du soutien sont offerts par des intervenants de disciplines variées.

Déficience motrice
Pour les personnes ayant une déficience motrice, les programmes sont organisés en fonction de l’origine de leur condition : développement de l’enfant, déficience motrice cérébrale, traumatisme craniocérébral, accident vasculaire cérébral (AVC), amputation, lésion au système musculosquelettique ou à la moelle épinière, etc.
Les besoins en équipements spécialisés et en aides compensatoires sont aussi évalués par les intervenants. Ils travaillent en collaboration avec les programmes d’aides techniques. Ceux-ci fabriquent, ajustent, attribuent et réparent les appareils et équipements tels que : fauteuils roulants, orthèses et prothèses, aides au contrôle de l’environnement et à la communication.

Déficience visuelle
En déficience visuelle, les interventions sont adaptées au mode de fonctionnement de la personne, qu’elle soit partiellement voyante ou aveugle. Des aides visuelles peuvent être attribuées aux usagers ayant une basse vision. Ces aides font l’objet d’ajustement et d’apprentissage avec les spécialistes de la réadaptation.

Déficience auditive
Des services en déficience auditive sont offerts aux personnes sourdes, malentendantes, qui présentent des acouphènes, sont atteintes de surdicécité ou viennent de recevoir un implant cochléaire.
Au besoin, des aides de suppléance à l’audition peuvent être attribuées par le Programme des aides techniques.

Déficience du langage
Le Programme en déficience du langage est offert aux enfants et aux adolescents, en collaboration avec la famille et le milieu scolaire.

Intégration sociale
L’objectif ultime du plan d’intervention de toutes les personnes en réadaptation est l’intégration sociale.
Pour réaliser des activités de tous les jours, les personnes en situation de handicap doivent faire des efforts constants pour évoluer en harmonie avec leurs limites et leur environnement. Selon l’importance de la limitation physique, leur projet de vie peut représenter de nombreux défis!
L’IRDPQ propose une démarche d’intégration sociale qui favorise le développement des compétences personnelles et de l’autonomie. Ainsi les personnes peuvent mieux réintégrer le milieu familial, les cercles sociaux, l’environnement scolaire ou de travail.

L’équipe interdisciplinaire travaille avec l’usager, ses proches et des partenaires externes afin de favoriser la participation sociale de la personne.
L’IRDPQ fait partie de quatre centres d’expertise dans les créneaux suivants :
•blessés médullaires;
•victimes de brûlures graves

Horaire de travail possible Jour/Soir ou Jour/Nuit
7h45 à 16h15
15h45 à 00h15
23h45 à 8h15

 

 

Accès à l'égalité à l'emploi

Conformément à la Loi sur l'Accès à l'égalité à l'emploi, tous les établissements de santé et de services sociaux appliquent un programme d'accès à l'égalité. De ce fait, les personnes issues des groupes visés (femme, autochtone, minorité visible, minorité ethnique et personne handicapée) sont encouragées à faire parvenir leur candidature. De plus, des mesures d'adaptation peuvent être offertes aux personnes handicapées en fonction de leurs besoins. Selon le contexte, le genre masculin ou féminin utilisé dans les affichages désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Partagez :
Partagez :