Informations de base

  • Lieu de travail :  Québec-Métro
  • Catégorie :   Soins infirmiers
  • Date d'entrée en fonction :  2024-04-03
  • Date d'affichage :   du 2024-02-26 à 2024-04-21

Conditions de travail

  • Statut de l'emploi :  TPR - Temps partiel régulier
  • Durée :  Moyen et long terme
  • Heures par semaines :  30
  • Salaire :  Entre 27,08 $ et 47,98 $/heure
  • Période salariale :  Horaire

Mandat

Caractéristiques particulières :

ENTREÉ EN FONCTION DÈS QUE POSSIBLE – URGENT

 

IMPORTANT : la personne sera affectée au GAP pour la durée du remplacement et pourra être appelée à aller ailleurs par la suite (CRDS/GMF).

Horaire de travail de 7h45 à 16h, 10h à 18h15 ou 11h45 à 20h.

Poste d’embauche en format 8-14 avec possibilité de rehaussement à temps complet.

 

On demande une disponibilité d’une fin de semaine sur deux, mais les horaires du service sont actuellement montés avec une fin de semaine sur quatre avec la volonté de maintenir cette structure à long terme “dans la mesure du possible”.

 

 

La mission du Guichet d’accès première ligne (GAP), est inscrite dans sa dénomination même :

L’accès signifie que les usagers orphelins doivent pouvoir accéder aux soins de santé et de service sociaux qui leur seraient offerts s’ils appartenaient à un GMF.

La continuité signifie que des traces des interventions réalisées et des soins reçus doivent exister dans un système centralisé facilement accessible à l’ensemble des professionnels offrant des soins et des services aux usagers du GAP, pour éventuellement être transmis au GMF qui prendra l’usager en charge.

La pertinence signifie que l’orientation de chaque usager doit être établie en fonction de ses besoins propres et être déterminée dans une optique multidisciplinaire qui ne passe pas automatiquement par une consultation médicale, mais celle-ci devra être facilement accessible lorsqu’indiqué.

Dans un contexte de centrale d’appel (sans contacts physiques avec les usagers), les infirmières du GAP sont appelées à accompagner les patients sans médecin de famille de la région de la Capitale-Nationale dans leurs démarches pour accéder aux soins de santé et de services sociaux de première ligne. Considérant le nombre grandissant de patients sans médecin de famille (plus de 139 000 usagers inscrits au GACO en avril 2022) et la démographie médicale déclinante dans la région, le GAP sera appelé à remplir un rôle déterminant pour cette population.

 

De manière plus précise, les infirmières du GAP seront appelées à :

  • Évaluer les besoins de santé et de services sociaux des usagers sans médecin de famille inscrits ou non sur le Guichet d’accès à un médecin de famille (GAMF);
  • Contribuer à l’inscription d’usagers sur le GAMF en collaboration avec le personnel administratif;
  • Effectuer l’évaluation en continue des usagers inscrits sur le GAMF afin de détecter leurs besoins en amont et de leur attribuer la cote représentant leur condition de santé réelle en vue d’une attribution à un médecin de famille ou groupe de médecine familiale;
  • Effectuer l’évaluation téléphonique d’usagers sans médecin de famille présentant des besoins de consultation médicale ou autre à court terme;
  • À l’aide de trajectoires de soins, services sociaux et services communautaires préétablies, référer les usagers aux services les plus appropriés selon leur condition;
  • Effectuer du counseling auprès de la clientèle sans médecin de famille afin de favoriser les auto-soins et éviter que leur condition ne se dégrade en attendant une attribution;
  • Appliquer des ordonnances collectives lorsque disponibles et applicables;
  • Assurer la référence des usagers et la liaison avec les ressources internes au CIUSSSCN via l’Accès intégré harmonisé (AIH) et externes au CIUSSSCN (GMF, groupes communautaires, pharmacies communautaires, CHU de Québec, etc.);
  • Contribuer à la mise en place et au perfectionnement de procédures et trajectoires cliniques dans un nouveau service aux pratiques axées sur l’amélioration continue;

Autres tâches possibles en fonction de l’évolution des besoins du service.

 

Infirmière clinicienne :
Personne qui assume la responsabilité d’un ensemble de soins infirmiers en fonction des besoins biopsychosociaux d’usagers ou de groupes de personnes qui lui sont confiés.

  •  Évaluer la condition physique et mentale des usagers, présentant des problèmes de santé complexes et/ou des dimensions bio-psychosociales variées;
  • Déterminer le plan thérapeutique infirmier, en assurer le suivi et l’ajuster lorsque requis;
  • Effectuer l’évaluation en continu des usagers afin de détecter leurs besoins en amont;
  • Prodiguer les soins et traitements infirmiers et médicaux dans le but de maintenir la santé, de la rétablir et de prévenir la maladie;
  • Enseigner à la clientèle les bonnes habitudes de vie et faire de l’enseignement des maladies chroniques;
  • Référer les usagers aux services les plus appropriés selon leur condition; à l’aide de trajectoires de soins, services sociaux et services communautaires préétablis;
  • Appliquer des ordonnances collectives lorsque disponibles et applicables;
  • Contribuer à la mise en place et au perfectionnement de procédures et trajectoires cliniques, aux pratiques axées sur l’amélioration continue;
  • Répondre aux demandes et assister les collègues de l’équipe interdisciplinaire dans certains dossiers;
  • Identifie, pour les usagers, les besoins et interventions nécessitant une coordination de services dans l’établissement et entre différents établissements ou organismes du milieu. Elle assure, le cas échéant, la coordination de ces services.)
  • Elle assure l’orientation du nouveau personnel et participe à la formation des stagiaires.
  • Elle supervise l’enseignement fait aux usagers, à leurs proches et à des groupes de personnes dans les programmes spécifiques et collabore à la recherche.

Exigences

La personne doit détenir un baccalauréat en sciences infirmières OU baccalauréat comportant trois (3) certificats admissibles dont au moins deux (2) certificats reconnus en soins infirmiers;

** Important ** Pour les résidents du Canada, dont les diplômes auraient été obtenus hors Québec, votre candidature doit *obligatoirement* être accompagnée d’une évaluation comparative des études effectuées hors Québec (ÉCEEHQ) émise par le ministère de l’immigration, Diversité et Inclusion Québec.

Requis :

  • Permis valide de l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (OIIQ);
  • Expérience minimale de deux ans à titre d’infirmière clinicienne;

CONNAISSANCES CONSIDÉRÉES COMME DES ATOUTS

  • Excellentes connaissances de base au sujet des différentes problématiques, pathologies et clientèles; 
  • Excellentes connaissances des lois, règlements, normes, codes et guides qui encadrent la pratique;
  • 6 mois d’expériences en 1ère ligne (services courants, GMF, SAD, centre de gestion des maladies chroniques, petite enfance, enfance/jeunesse) et/ou urgence et/ou accueils cliniques des hôpitaux et/ou départements de médecine et chirurgie);
  • Bonnes connaissances en informatique.

NOTE SUR LE PROCESSUS DE SÉLECTION : Les qualifications et compétences requises seront évaluées par le biais d’un test écrit de 90 minutes (en ligne) et lors d’une entrevue.

 

Remarques :

Nous remercions les personnes de l’intérêt manifesté envers notre établissement. Cependant, nous communiquerons seulement avec les personnes dont la candidature aura été retenue.

 

Accès à l'égalité à l'emploi

Conformément à la Loi sur l'Accès à l'égalité à l'emploi, tous les établissements de santé et de services sociaux appliquent un programme d'accès à l'égalité. De ce fait, les personnes issues des groupes visés (femme, autochtone, minorité visible, minorité ethnique et personne handicapée) sont encouragées à faire parvenir leur candidature. De plus, des mesures d'adaptation peuvent être offertes aux personnes handicapées en fonction de leurs besoins. Selon le contexte, le genre masculin ou féminin utilisé dans les affichages désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Partagez :
Partagez :